Retour en accueil

Type
Marque
Modele

Type
Marque
Categorie
Mise en circulation

Ce qui vous permettra d’éviter le vol violent de votre voiture !

Nous avons vu à la faveur du précédent numéro toutes les techniques qui permettaient les vols violents des voitures - propriétaire à bord - un peu partout dans le monde, et aussi en Nouvelle-Calédonie… Fatalement. Aujourd’hui, nous allons apprendre comment se garer de ces atteintes violentes à la personne et aux biens. Comment les prévenir, surtout. Car en l’espèce, à moins d’être doué de capacités physiques exceptionnelles ou d’être prêt à passer sous les fourches caudines d’une justice souvent enclines à sanctionner les actes de défense, point de salut... Si la meilleure des défenses reste parfois l’attaque, éviter de se trouver en situation de devoir riposter est encore la meilleure des réactions. Du moins pour la majorité des gens pacifiques. Nos conseils...

EVITER LES VOLS

Des précautions élémentaires qui ne tombent pas toujours sous le sens de la pluralité...

Eviter les vols

Verrouillez vos portières symétriquement, ou ôtez les clefs du contact si vous êtes à côté. Gardez les cartes électroniques dans votre poche. Si on vous dérobe la voiture, le voleur ne franchira que quelques mètres tout au plus… Par sécurité, et si l’on vous aborde dans la rue alors que vous êtes au volant de votre véhicule, ne vous sentez pas tenu d’ouvrir à fond la vitre, si celle-ci ne l’est pas, pour parler à votre interlocuteur. Il ne s’agit pas de virer à la psychose, mais de ne pas laisser de champ à l’agression, étant entendu que les choses ne sont plus ce qu’elles furent et que votre bonhomme (il s’agit rarement de femmes !) vous entendra très bien.

Surveiller autant que faire se peut sa voiture. Cela paraît de rien, mais constitue la base essentielle d’une prévention avisée. Lorsque vous rentrez chez vous, s’il vous faut ouvrir votre portail, particulièrement à la nuit tombée, soyez particulièrement vigilant. Idem, gare à vos objets (sacs à main, objets de valeur…). C’est l’un des moments les plus propices pour vous leurrer : fin de journée, retour au bercail, voiture moteur tournant, la vigilance éteinte dans le giron domestique… Gare !

Si vous subissez un accrochage de véhicule, évitez de laisser les clefs sur le contact, et à moins de certitudes sur la nature sincère de l’autre usager, préférez un constat amiable.

A savoir, toutes ces situations anodines qui peuvent facilement devenir extrêmes ne sont pas toutes encore prédicables à la Nouvelle-Calédonie. Mais au train où vont les choses et compte tenu des situations particulières que nous vivons au sein de l’archipel, autant ne pas s’en trouver la première victime...

LES BONS REFLEXES POUR EVITER L’AGRESSION AU VOLANT

Eviter les vols

Le but étant tout bonnement d’éviter de remplir le rôle du gibier à la chasse...

Ne vous garez pas n’importe où ! Soyons sérieux… Si vous stationnez bien confortablement à l’ombre des arbres, la journée ne devrait pas vous poser de grands problèmes. Au pire vous aurez quelques personnes assises ou adossées contre votre véhicule. Pas agréable, mais pas non plus de quoi rendre plate la terre. En revanche, si vous rentrez tard, de nuit, ce coin plus obscur pourra se révéler propice à des désagréments. Evitez de vous isoler à Beyrouth ou dans tous lieux où vous pourriez vous retrouver isolé à partir d’une certaine heure. En substance, ne tendez pas le bâton pour vous faire battre. Il en est des notions de sécurité comme du reste : le bon sens et la logique doivent prévaloir.

Ne laissez rien d’apparent dans votre voiture pour ne pas soumettre à la tentation. Vous ferez oeuvre de charité chrétienne (ne nous soumets pas à la tentation) et garantirez vos intérêts.Cela peut paraître évident, mais pas tant que cela puisque d’aucuns laissent encore des affaires, de la monnaie, des cigarettes en vue. Il en faut peu… Et cela s’entend même lorsque vous êtes à bord de votre véhicule. S’il fut un temps où la présence du propriétaire pouvait se révéler dissuasive, ce n’est plus toujours le cas aujourd’hui…

Enfermez-vous dans votre voiture quand vous roulez. Ça ne mange pas de pain, et c’est forcément sécurisant… Vous éviterez ainsi une mauvaise surprise et une ouverture intempestive par un tiers, quelles que soient ses motivations.

Selon où vous vous trouvez, si vous êtes heurté et descendez de votre véhicule, ne laissez pas vos clefs sur le contacteur. Un opportuniste peut toujours profiter de l’aubaine.

Si vous êtes victime d’une tentative de car jacking, et si votre agresseur est armé, à vous de réagir comme vous l’entendez. Si votre vie, celle d’un proche cher, était menacée, ne vaut-il mieux affronter une justice peu encline à l’indulgence envers ceux qui se défendent plutôt que de s’ériger en victime présomptive et passive ? À chacun d’en décider.

CONCLUSION

La meilleure des défenses restera la prévention. Le principe intangible étant de ne pas se placer en situation de devoir réagir autant que faire se peut. Si le pire survient, alors il faut réagir au mieux de ses intérêts. Mais bien que ce soit loin d’être toujours le cas, il est assez récurrent pour chacun d’entre nous de faire bon marché de sa bonne étoile et de penser que les malheurs n’arrivent qu’aux autres...

Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 
Consulter tous les articles de la rubrique Dossiers