Retour en accueil

Type
Marque
Modele

Type
Marque
Categorie
Mise en circulation

Les petites économies (à nos dépens) de nos constructeurs…

Nos constructeurs - ou plutôt Les constructeurs, car ils sont de toute nationalité ! - sont les champions de l’économie d’échelle et des plus-value réalisées a posteriori sur le dos des consommateurs. Progressivement, au fil des ans et des modèles, des coupes claires se sont imposées sur un équipement qui faisait partie de la dotation standard depuis déjà bien des décennies. Pis ! Ces choses que l’on vous ôte dans votre voiture vous sont revendues en option ou vous contraignent à passer au garage régulièrement, ce qui profite encore aux constructeurs... Bref ! On nous prend pour des benêts. Pour preuve, les explications foireuses livrées par certains pour justifier l’injustifiable... Alors prêt pour un petit bréviaire de la couillonnade ? C’est parti...

LA COURROIE DE DISTRIBUTION

dossier-courroie-gr

AVANT :

CHAÎNE DE DISTRIBUTION.

MAINTENANT :

COURROIE DE DISTRIBUTION.

ARGUMENT FALLACIEUX :

MOINS BRUYANT.

AVANTAGES POUR LE CONSTRUCTEUR :

Economie d’échelle importante, contraint l’automobiliste à retourner chez le concessionnaire pour faire changer la courroie, vente de pièces détachées en sus (dont on sait le prix surfait au détail).

INCONVÉNIENTS POUR L’AUTOMOBILISTE :

Ni plus, ni moins bruyant qu’une chaîne, peut se rompre en cas de manquement à l’entretien suscitant une casse majeure du haut moteur, source de frais très importants, nécessite d’être changée (environ de 70 à 200 000 f cfp pour une rénovation complète avec pompe à eau et divers [kit], avec des arrhes à verser parfois par anticipation), immobilisation jusqu’à 48h du véhicule, casse inéluctable en cas de non entretien.

DÉFICIT POUR L’AUTOMOBILISTE : 100%

NOTRE AVIS :

L’une des plus grosses duperies des constructeurs. Un vrai scandale que l’on tente avec effronterie de vous faire passer pour un avantage ! La courroie de distribution ne présente que des inconvénients pour vous et que des avantages pour le constructeur et les garagistes (qui n’y sont strictement pour rien en l’occurrence !). A noter que certains véhicules sont encore dotés d’une chaîne de distribution, nous considérons pour notre compte, comme une qualité mécanique ce paramètre lors de nos essais.

 

LA GALETTE, LE KIT ANTI-CREVAISON ET CONSORTS

dossier-galette-gr

AVANT :

ROUE DE SECOURS.

MAINTENANT :

ROUE GALETTE, mais même plus aujourd’hui car la plupart du temps : kit mèche de réparation, bombe anti-crevaison, etc.

ARGUMENT FALLACIEUX :

AU DÉPART, “ROUE À ENCOMBREMENT RÉDUIT”. Un petit peu comme le cuistot qui vous prépare un repas trop frugal et l’intitule “menu à embarras gastrique limité”. Façon de dire : “ on vous supprime l’essentiel, mais c’est pour votre bien ! “

AVANTAGES POUR LE CONSTRUCTEUR :

Economie d’échelle importante. On a supprimé la roue de secours pour la remplacer par la roue galette, bien moins onéreuse, puis on a supprimé la roue galette pour la remplacer par le kit de réparation à mèches ; puis on remplace le kit de réparation à mèches par une bombe anti-crevaison. A quand le pouce gonflable pour faire du stop en cas de crevaison ? les pneumatiques à flancs renforcés, run flat qui permettent de rouler quelques dizaines de kilomètres à plat et à petite vitesse, ne valent pas vraiment mieux à notre sens. Et vous le sentirez passer dans votre budget lors des changements de pneumatiques ! Sans préjudice de leur inconfort...

INCONVÉNIENTS POUR L’AUTOMOBILISTE :

La roue galette ne permet pas de rouler au-delà de 80 km/h et doit être changée rapidement compte tenu de conditions de sécurité plus aléatoires. le kit mèche nécessite un peu de connaissance (voire notre dossier en ligne) et du doigté, et pas de stress ! Pour un résultat honorable s’il s’agit de la bande de roulement du pneumatique (vulcanisation à froid). Sinon, vous pourrez vous rhabiller ! La bombe anti-crevaison offre un résultat risqué, ça ne marche pas à tous les coups et le trou doit être modéré. Priez de ne pas crever la nuit au milieu de nulle part !

DÉFICIT POUR L’AUTOMOBILISTE : DE 50 À 100% !

NOTRE AVIS :

Encore un bel exemple d’économie d’échelle à la barbe de l’automobiliste… Le pis, c’est que ça va de mal en pis ! De charybde en scylla. Nous râlions pour la roue galette et maintenant, posséder une roue galette en guise de roue de secours est devenu un véritable luxe ! Tout est décidément relatif dans ce bas monde… Signalons toutefois que quelques rares modèles conservent une vraie roue de secours et qu’il est toujours possible par construction et avec la volonté de le faire, hors les 20 et 21 pouces éventuellement, de loger toute roue de secours conventionnelle dans le coffre ! Du reste, même en 14 pouces, on ne trouve plus de roue de secours. Il est évident que seule l’épargne à grande échelle réalisée par les constructeurs prévaut à ce choix...

 

LA PROTECTION DES FLANCS DES VEHICULES

AVANT :

L’IMMENSE MAJORITÉ DES VÉHICULES ÉTAIENT POURVUS D’ÉLÉMENTS ANTI-CHOCS PROTÉGEANT LA CARROSSERIE LATÉRALE, notamment de l’ouverture des portières brusques lors des stationnements dans les parkings...

MAINTENANT :

PLUS RIEN SUR L’IMMENSE MAJORITÉ DU PARC AUTOMOBILE.

ARGUMENT FALLACIEUX :

L’ESTHÉTIQUE. On a vu précédemment que parfaitement intégrées et peintes, les baguettes se révélaient quasiment invisibles, voire, par un effet de style, pouvaient concourir à l’esthétique du véhicule ! (comme pour la Citroën Cactus en photo ci-dessus)

dossier-flancs-gr

AVANTAGES POUR LE CONSTRUCTEUR :

Economie d’échelle conséquente. Ceinturer la voiture de protection, peindre avec une peinture spéciale ce plastique, coûtait de l’argent au constructeur. Mettant en avant son souci inné et sublime de l’esthétique, M. le constructeur automobile a décrété qu’il ne dégagerait plus un kopek pour protéger votre voiture. Résultat des courses : mettez-vous à fleur de carrosserie et observez votre voiture… Pleine de petits ou gros impacts de portières pour peu que vous la gariez sans précaution en faisant simplement vos courses. Ce doit être bien plus joli, assurément !

INCONVÉNIENTS POUR L’AUTOMOBILISTE :

Flancs vulnérables et exposés. La moindre touchette laissera une marque sur la carrosserie, et si davantage, un impact, voire, régulièrement, une dépression sur la carrosserie.

DÉFICIT POUR L’AUTOMOBILISTE : 100% !

NOTRE AVIS :

On prend les mêmes et on recommence. Sur des prétextes de sensibilité esthétiques - bêtement opportunistes ! - les constructeurs suppriment un élément … préservant l’esthétique de votre voiture ! Partant du même raisonnement, ils vous supprimeraient les sièges pour un strapontin s’il leur était loisible d’évoquer des critères esthétisants… Cré coquins, va !

 

L’EQUIPEMENT FUMEUR

dossier-fumeurs-gr

AVANT :

TOUS LES VÉHICULES ÉTAIENT POURVUS DE CENDRIERS AVANT ET ARRIÈRE.

MAINTENANT :

BEAUCOUP DE VÉHICULES EN SONT DÉPOURVUS ! Mais le cendrier et l’allume-cigare sont au catalogue des accessoires optionnels disponibles...

ARGUMENT FALLACIEUX :

LE TABAC, C’EST TABOU, ON EN VIENDRA TOUS À BOUT ! Les constructeurs se contrefichent que vous fumiez ou pas, mais ils ont vu, pour certains, la possibilité de réaliser des économies d’échelle en se conformant à la chasse au tabac de grande moralité publique... Soucieux de votre santé, ils ne souhaitent pas que vous fumiez dans votre voiture ! C’est beau, c’est noble. Il y a quelques années, c’est tout juste s’ils ne vous offraient pas une cartouche de clopes pour que achetiez votre voiture ! Mais alors, le tabac, c’était tendance et fumer un grand symbole de virilité... Si un jour, la blanche est tolérée, d’aucuns n’hésiteront pas à vous offrir pourtant le nécessaire à sniffer avec la voiture...

AVANTAGES POUR LE CONSTRUCTEUR :

Economie d’échelle relative, mais non négligeable.

INCONVÉNIENTS POUR L’AUTOMOBILISTE :

On ne va pas vous faire un dessin si vous êtes fumeur. Si vous n’êtes pas fumeur, bof !... Vous ne glisserez plus vos boulettes de papier dedans...

DÉFICIT POUR L’AUTOMOBILISTE : 100% !

NOTRE AVIS :

Arrêtez de fumer ! Ils ont raison...

CONCLUSION

On ne nous dit pas tout ! Mais nous sommes là pour, le cas échéant… À la décharge de certains constructeurs (ou certains modèles plutôt !), on trouve encore parfois des moteurs à chaîne de distribution, des roues de secours et des cendriers... Plus difficilement cependant des protections anti-choc (sauf sur la nouvelle C4 Cactus récemment essayée, qui en fait justement un atout de style venant conforter nos assertions). Les modèles Low Cost sont les mieux lotis en l’espèce, ce qui peut constituer un léger paradoxe. Mais au terme de 32 ans d’essais automobiles en Nouvelle-Calédonie, nous avons pu constater le phénomène insidieux, mais majeur, qui consistait progressivement à supprimer des prestations auxquelles nos parents n’auraient jamais songé qu’on pût s’y attaquer. Et que l’on ne nous rétorque pas que la perte fut compensée par l’octroi de nouvelles fonctions de confort ! Celles-ci n’ont fait que suivre l’évolution de la technique et des moeurs au sein de nos sociétés et ne sauraient justifier la suppression de la roue de secours, s’il ne fallait citer qu’elle !, que l’exigence de réparation au bord d’une route impose bien évidemment…! Ce n’est pas une tablette tactile qui résoudra le problème d’une roue à plat avec un trou. L’automobiliste, par une forme de passivité résignée, a laissé faire jusqu’à la généralisation. Mais la situation est loin d’être figée : que les constructeurs se rendent compte d’un discrédit de nature à altérer leurs résultats, et nous reviendrons à la bonne vieille roue de secours comme hier. Et même deux, s’il le faut. Car encore une fois, c’est juste la détermination qui fait défaut aujourd’hui. L’avenir nous édifiera...

Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 
Consulter tous les articles de la rubrique Dossiers