Retour en accueil

Type
Marque
Modele

Type
Marque
Categorie
Mise en circulation

TOYOTA TACOMA 3.5 V6

01_pt

On aurait pu l’appeler Désiré, car nous avons mis du temps à pouvoir l’essayer tant le Tacoma est prisé compte tenu de sa disponibilité. Enfin, nous l’avons eu et sans traîner en avons réalisé l’essai. Le Tacoma, pour ceux qui l’ignorent, est né en 1995 pour la première génération, et n’est diffusé qu’au sein de quelques pays américains (USA, Mexique, Canada...) ; et la Nouvelle-Calédonie ! Il nous revient avec un nouveau moteur plus puissant, mais d’une cylindrée légèrement inférieure. La boîte de vitesses auto est également nouvelle (toujours à 6 rapports). Le look modernisé est toujours avenant, sans donner dans l’ostentation. Compte tenu de ses origines américaines, le Tacoma est disponible en motorisation essence, un V6 pour la Nouvelle-Calédonie.

 

 

Moteur /Boîte de vitesses

La cylindrée est inférieure à la précédente version, mais la puissance est supérieure… Le Tacoma passe en effet de 4.0-L à 3.5-L, mais gagne concomitamment 42 chevaux, passant ainsi de 236 à 278 ch. Concrètement, ce V6 rugit, stricto sensu. On a vraiment l’impression qu’il va avaler tout son monde tant l’ambiance voiture de rallye prévaut à bord.

Tonique, le V6 cravache et sait ce que parler veut dire. Extrêmement disponible sur toute sa plage d’utilisation, dès 1 500 tr/mn, il caracole à 6 000 tr/mn sans coup férir. Le compteur étant gradué en miles (analogique et digital), on a parfois du mal à évaluer la vitesse en dépit des indications en km/h disponibles sur le tachymètre, mais en filigrane des miles. Bref, ça pousse suffisamment, c’est plutôt rageur, mais toujours maîtrisable et maîtrisé par les trains roulants, même en 4X2.

La boîte de vitesses automatique a 6 rapports possède un module séquentiel, utile seulement pour son frein moteur, pas au-delà. La boîte auto, en revanche, arbore un comportement intéressant, gestionnaire méritante globalement des rétrogradages rapides mais parfois prise en défaut dans sa comptabilité du frein moteur. L’harmonie des deux pièces, le moteur et sa transmission, reste toutefois prépondérante et l’ensemble se révèle d’un emploi à la fois docile et vivace.

17/20

Freinage routier

Excellent. Très, absolument très progressif, sans que cela n’altère son efficacité. Avec, cerise sur le gâteau, un ABS aussi efficace que doux dans son mécanisme, le Tacoma freine pour le coup très bien !

18/20

ARGUS-NC-149_TOYOTA-TACOMA-02-pt 03_pt
ARGUS-NC-149_TOYOTA-TACOMA-04-pt ARGUS-NC-149_TOYOTA-TACOMA-05-pt
06_pt 07_pt
08_pt ARGUS-NC-149_TOYOTA-TACOMA-09-pt

Habitabilité / Logeabilité

Il est un fait qu’à bord du Tacoma, les passagers bénéficient d’un espace généreux. Pour un conducteur d’1,85m, il est loisible d’étirer quasi totalement sa grande quille gauche, ce qui est plutôt rare. Les places arrière sont correctes, mais on attendait mieux au niveau du dégagement aux genoux. Quant à la benne, elle présente de multiples vertus : porte amortie, cache de protection d’origine, longueur idoine pour un double cabine, prise électrique (adaptateur requis)...

16/20

Confort

Pour un pick-up, la notion du confort est prégnante à bord. S’agissant de ses origines américaines, il n’y a rien ici d’étonnant. Les passagers avant sont particulièrement soignés, ainsi que nous l’avons déjà vu au chapitre précédent. Rajoutons un accoudoir parfaitement positionné et tout est possible. De surcroît, la filtration, pour un pick-up s’entend, se révèle probante et - presque - familiale (si le référent reste une berline). Les places arrière n’ont pas été testées.

16/20

Finition / Équipement

L’habitacle ne manque pas de cachet. On est proche du type berline, avec la touche de rusticité conquérante qui sied à ce type de véhicule. Les plastiques de la planche de bord sont durs, d’un aspect valorisant, mais globalement d’une qualité plus américaine que japonaise. L’assemblage reste correct, les sièges ont de l’allure et l’équipement est abondant, même dans le détail (éclairage du miroir de courtoisie, même du côté conducteur).

L’équipement de série comprend l’air conditionné, 6 airbags, l’accès mains libres, une alarme, une caméra de recul, un régulateur de vitesse, un régulateur de traction, un écran tactile, le protège-benne, l’attelage, des jantes alliage de 17”, etc.

16/20

Notre avis

Sans être véritablement beau, le Tacoma en impose. Et à force d’en imposer, on finit par le trouver vraiment très beau. C’est vraisemblablement son secret, une espèce d’aura qui le pousse à se poser entre un Hilux plus conventionnel et un Tundra aux dimensions titanesques. Son comportement agréable, son moteur vivace, son équipement d’origine complètent un acte de renaissance particulièrement abouti sur cette dernière version...

ON AIME

Motorisation plaisante
Look valorisant
Confort pour un PU
Benne
Support de caméra de série
Comportement général (PU)
Réputation de fiabilité

ON AIME MOINS

Espace arrière aux genoux
Plastiques en-deçà du niveau de gamme
Sièges avant un peu bas

FICHE TECHNIQUE

  • MOTEUR : V6 3.5-L DACT 24 soupapes. 278 ch à 5 200 tr/min env.
  • COUPLE : 365 Nm à 4 000 tr/min env
  • TRANSMISSION : Boîte automatique à 6 rapports + séquentiel
  • POIDS (à vide) : env. 1 927 kg
  • DIMENSIONS (hors tout) : L 5, 727 m - l 1,889 m- H 1,793 m
  • RÉSERVOIR : 80 litres
  • CHARGE UTILE : env. 612 kg
  • CONSO MOYENNE (constructeur) : 9,4 l/100 km env.
  • CONSO EXTRA-URBAINE : 9,8l/100 km env.
  • CONSO URBAINE : 13,1 l/100 km env.
  • PRIX : 5 798 500 MF (au 01.12.2016 + frais mise en route)
  • GARANTIE : 3 ans ou 100 000 km, au premier terme échu
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 
Consulter tous les articles de la rubrique Essais