Retour en accueil

Type
Marque
Modele

Type
Marque
Categorie
Mise en circulation

PEUGEOT 2008 ALLURE

01_pt

Sur base de 208, la 2008 (qui fut révélée au salon de Genève en mars 2013) est un véhicule multisegments, appelé aussi “crossover”, qui permet, notamment en Nouvelle-Calédonie, de se promener en toute quiétude par tous chemins et routes. Ce n’est pas un SUV stricto sensu, encore moins un 4X4, mais bien un véhicule plus universel qu’une simple berline. Après trois ans de bons et loyaux services, le modèle Peugeot 2008 (+ de 500 000 exemplaires vendus) se renouvelle et nous arrive avec sa nouvelle motorisation 1.2 SuperTech 110 ch. Il s’agit d’un bloc essence 3 cylindres à suralimentation. Le même bloc existe en version 82 ch, sans turbo, et en finition différente, le modèle 110 ch étant réservé à notre version Allure, ici à l’essai ce jour.

 

 

Moteur /Boîte de vitesses

Cette tendance à la réduction de cylindrée emporte tout sur son passage. Y compris la 2008, pourtant pas vraiment un gosse en la regardant de près… C’est donc le 1.2 Puretech que nous retrouvons aux commandes de cette belle carcasse forgée autour de ce coeur somme toute assez modeste sur le papier. Pourtant ce petit 1.2 se révèle exceptionnel eu égard à sa cylindrée. Relativement rond, entendez qu’il enroule convenablement (mais sans excès de zèle), il est avant tout tonique et plein d’allant. En somme, une nature vivante, très volontaire, suffisamment puissante dans les tours, avec une pédale d’accélérateur à deux paliers, selon la puissance souhaitée à l’accélération. Il est suffisant à l’usage, même si nous l’aurions encore davantage apprécié plus coupleux.

La boîte de vitesses, à 5 rapports, dédie un maniement très doux, une démultiplication satisfaisante et une préhension du pommeau très anatomique. Elle est agréable d’usage. 16.5/20 Comportement routier - À l’image de Peugeot, toujours redoutable en l’espèce, les trains roulants de la 2008 ne procèdent en rien de la fantaisie. Certes ça vire classique, sans fioritures particulières, mais avec une rigueur insoupçonnée attendu l’aspect SUV. Mais les progrès en l’espèce, sur ces caisses plus volumineuses, sont formidables, l’électronique embarquée apportant son lot d’amendements.

En tout cas, la 2008 ne rend rien à personne en l’espèce. Son attaque est précise (même si l’on éprouve le sentiment d’un petit flou à l’entrée de virages serrés), ses appuis ne cillent pas, et les routes défoncées n’altèrent aucunement son comportement. De la belle ouvrage.

17/20

Freinage

Mordant et efficace, le freinage de la nouvelle 2008 est ce que le talent fut à Valentino Rossi : son point fort. Oh ! elle n’en manque pas, de talents. Mais son freinage pugnace, incisif, l’allumage automatique des feux de détresse en cas d’appui plus soutenu, tout concourt à le mettre en exergue. D’où une note au diapason :

17/20

02_pt 03_pt
04_pt 05_pt
ARGUS-NC-149_PEUGEOT-2008-06-pt 07_pt
08_pt 09_pt
ARGUS-NC-149_PEUGEOT-2008-10-pt

Habitabilité / Logeabilité

À l’avant, c’est royal. La position est bonne, le petit volant apporte son grain de fantaisie et sa touche de sportivité (après accoutumance). Le frein à main, “à l’ancienne” est d’un aspect modernisé et d’une élégance qui ne dépareille pas l’harmonie de l’ensemble.

À l’arrière, selon notre configuration ordinaire (conducteur et passager arrière de 1,85 m), l’espace aux genoux déçoit un peu cependant que le coffre, qui accueille une vraie roue de secours, dégage un espace particulièrement volumineux

16/20

Confort

Les sièges sont très élégants, leur maintien est bon. D’apparence glissante, ils ne glissent pas tant que cela, au final… Le confort à l’avant est dans une mesure plutôt relevée. Il manque toutefois un véritable accoudoir pour se sentir totalement à l’aise en conduite décontractée. Les passagers arrière devront composer avec un espace aux genoux plus circonscrit.

16/20

Finition / Équipement

L’habitacle est valorisant, cossu même à certains égards. On appréciera la qualité des plastiques, notamment, amortis sur le front avant de la planche de bord, laquelle offre une épure très stylée. Les plastiques inférieurs sont un ton en deçà, pour les quelques présents. L’ensemble exalte toutefois la voiture bien née et confère un sentiment de construction solide.

L’équipement de série de notre finition Allure comprenait la climatisation automatique à double zone, le stop & start, un pack électrique complet, l’aide au stationnement arrière, la connectique embarquée, 8 airbags, 4 jantes alliage de 17”, ABS, ESP, AFU, etc.

17/20

Notre avis

La 2008 est un modèle finalement assez étonnant. C’est moins sa superbe qui la met en exergue que sa capacité à exceller dans à peu près tous les domaines. Le sentiment d’agrément à bord prévaut souvent, qu’il soit visuel ou tactique. Ajoutez à cela sa capacité de se tirer d’embarras dans pas mal de situations courantes et un tarif somme toute justifié, et vous aurez un véhicule bon à tout en Nouvelle-Calédonie. Une réussite, pour ce second opus.

ON AIME

Moteur vif et élastique
Boîte manuelle agréable
Agrément général d’utilisation
Finition globale
Présentation intérieure
L’impression de qualité prévaut
Poids contenu
Volume coffre

ON AIME MOINS

Places arrière en retrait

FICHE TECHNIQUE

  • MOTEUR : 3 cylindres en ligne essence. 12S. inj. directe turbo. 1 199 cm3. 110 ch à 5 500 tr/mn.
  • COUPLE : 205 Nm à 1 750 tr/mn
  • TRANSMISSION : boîte manuelle à 5 rapports. Traction
  • POIDS (avcc les pleins) : env. 1 090 kg
  • DIMENSIONS : l - 4,159 m / L - 1,739 m / h - 1,556 m
  • CONSO MIXTE (constructeur) : 4,4 l/100 km
  • CONSO VILLE (constructeur) : 5.3 l/100 km
  • CONSO ROUTE (constructeur) : 3.9 l /100 km
  • PRIX AU 01/12/2016 : 2,745 MF (pack mise en route : 40 900 Cfp)
  • GARANTIE : 2 ans, kilométrage illimité.
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 
Consulter tous les articles de la rubrique Essais