Retour en accueil

Type
Marque
Modele

Type
Marque
Categorie
Mise en circulation

NOUVELLE RENAULT CLIO 1.2 TCE Intens EDC

renault-clio

La voiture sportswear : chic et choc Je me souviens de ma première Clio aperçue. C’était en 1990, je m’étais transitoirement absenté du Territoire pour quelques temps, et j’ai finalement découvert ce nouveau modèle en détails dans la région lyonnaise. C’était une jolie citadine alors. Aujourd’hui la Clio IV, phase 2, en 2017, débarque et force est de constater qu’elle n’a plus grand-chose à voir avec la number one découverte en Métropole. Cette Clio IV, du moins le modèle qui nous fut prêté, est positivement dans le style vestimentaire - transposé à l’automobile - spotswear. Chic et sportif ! D’où notre titre. Des fragrances de GTi dans un style bourgeois. Douée du 1.2 de 120 ch, cette Clio Intens en jette et se fait aguicheuse. Voir à l’essai, donc, pour la citadine préférée des Français (modèle le plus vendu neuf dans l’Hexagone)...

 

 

Moteur /Boîte de vitesses

Mention spéciale pour la boîte auto EDC (robotisé à double embrayage) - extrêmement performante. (Pour une fois, nous commencerons par la transmission, cela ne vous aura pas échappé...). Alors oui, cette boîte est sensitive, on la sent réagir et vivre, à l’instar d’une boîte manuelle, et c’est là toute sa vertu. Le frein moteur est préservé, les rapports sont descendus lors des décélérations. Vous n’avez plus une boîte auto aseptisée, mais plutôt un système qui passe les rapports à votre place et de façon extrêmement réactive et pertinente (au fil de notre essai). Une vraie réussite !

Le bloc 1.2, on le comprendra remarquablement servi par cette boîte, offre des prestations généreuses pour sa cylindrée et un sentiment de “coffre” que ne laisse pas augurer sa cylindrée. Au niveau de la prestation, on pourra l’étalonner auprès d’un 1.6 conventionnel. Le couple est placé très bas de surcroît, miracle de la suralimentation. Il n’est évidemment pas sportif, en dépit de velléités toniques. Juste volontaire et agréable. Ce qui n’est pas si mal à le bien prendre. Le mariage des deux éléments, moteur/boîte, est heureux.

17/20

Comportement routier

Très incisive dans les petites courbes, direction raisonnablement asservie alors, plus accusée dans les grandes courbes où l’assujettissement de la direction est alors plus prégnant, la nouvelle Clio adopte un comportement routier rassurant. Au-delà de cette certitude, les trajectoires sont sûres,et l’on a le sentiment que le véhicule vire à plat sans que l’électronique ne vienne contrarier à l’excès le côté ludique d’une conduite débridée. Le volant sert bien la préhension (on mésestime souvent le caractère dynamique d’un bon volant !) et l’on éprouve un réel plaisir à “piloter” cette Clio.

17/20

renault-clio renault-clio
renault-clio renault-clio
CLIO-F-pt renault-clio
renault-clio renault-clio

Freinage

Un toucher agréable, une réactivité progressive et s’accentuant fonction de la pression jusqu’au moment optimal où la sensation de puissance décroît quand l’ABS rentre en scène. Il y a comme un point G dans la capacité de la voiture à s’arrêter dans les meilleurs délais. En l’espèce, la nouvelle Clio défend sa bannière avec discrétion et efficacité. Déclenchement automatique des feux de détresse en cas de freinage appuyé.

17/20

Habitabilité /Logeabilité

Rien ne cloche à l’avant, et l’on s’y place même très bien. Aux places arrière, en dépit d’une configuration maximaliste, savoir un conducteur et son passager arrière gauche mesurant tous deux 1,85 m, l’espace aux genoux reste décent pour une voiture de ce segment. Certes, la Clio s’allonge et s’étoffe, mais cela reste intéressant. Le coffre est profond, avec ipso facto un seuil de chargement plutôt relevé, vaste, disposant d’une vraie roue de secours que l’on trouvera sous la voiture. Il nous a été difficile d’identifier si le modèle était exactement de même gabarit.

17/20 (Note pondérée pour la catégorie.)

Confort

Cette Clio 4 possède des vertus de confort très sensibles sur route cabossée. On peut trouver mieux, mais on trouve surtout moins bien. La filtration est bonne pour la catégorie, bien que le tarage de l’amortissement soit plutôt ferme. Et les sièges, outre qu’ils sont tout particulièrement beaux, se révèlent accueillants et d’un maintien sans défaut constaté en usage même soutenu. Compte tenu au final de son niveau de gamme, on en vient à regretter l’absence d’un accoudoir central à l’avant qui aurait absolument parachever l’impression de plénitude de ce véhicule qui reste d’un grand agrément à bord compte tenu de son segment.

17/20

Finition / Équipement

La présentation intérieure est belle, tendance Gtiste, avec de magnifiques sièges mi-partitionnées de cuir et de tissu rehaussés de larges bandes rouges (notre finition Intens). L’ambiance à bord est donc plutôt cossue, teintée de sportivité. Les plastiques sont beaux, amortis sur la coiffe de la planche de bord. La finition a positivement été soignée sur ce modèle.

Au chapitre de l’équipement, nous trouvons de série une climatisation régulée, un pack électrique complet, un démarrage main-libre à carte, des feux Led diurnes, de superbes jantes diamantées, une aide au démarrage en côte, des capteurs de recul, etc.

17/20

Notre avis

Finalement, cette Clio IV, phase 2, dans cette déclinaison Intens, dégage auprès de l’observateur un vif sentiment d’agrément. Citadine cossue et plutôt dynamique, on pourra tout envisager à son bord, pourvu que vous ne vous trouviez point encombré de trop grands enfants qui risqueraient alors de congestionner les places arrière. Mais cette version de la Clio est proprement séduisante, et cette boîte EDC un must... Une excellente surprise.

ON AIME

Esthétique int/ext
Finition
Boîte robotisée EDC
Agrément général de cette version
Qualités dynamiques indéniables
Roue de secours
Distribution par chaîne

ON AIME MOINS

Manque un accoudoir
Un segment B au tarif des anciens segments C

FICHE TECHNIQUE

  • MOTEUR :4 cylindres essence suralimenté, 16s, inj multipoints séquentielle, 1 197 cm3, 120 ch à 5 500 tr/mn, 205 Nm à 2 000 tr/mn
  • TRANSMISSION : boîte robotisée EDC à double embrayage + séquentiel
  • POIDS (à vide, en ordre de marche) : env. 1 195 kg
  • DIMENSIONS : L 4,062 m - l 1,945 m - H 1,448 m
  • RÉSERVOIR : 45 litres
  • CONSO MIXTE : 5,4l/100km
  • CONSO URBAINE : 6,8l/100km
  • CONSO EXTRA URBAINE : 4,5l/100km 
  • PRIX : 2. 595 MF, hors frais de mise en route (au 01.03.2017)
  • GARANTIE : 3 ans ou 100 000 km (possibilité d’extension)
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 
Consulter tous les articles de la rubrique Essais