Retour en accueil

Type
Marque
Modele

Type
Marque
Categorie
Mise en circulation

KIA SPORTAGE QL 4X4

Kia Sportage QL 4X4

Oh ! Le beau SUV…
Apparu pour la première fois en 1994 (le modèle fut de suite importé en Nouvelle-Calédonie, connaissant un vif succès dès sa commercialisation, et plus particulièrement à compter de 2004), le Kia Sportage, aujourd’hui en sa 4è version, vient de débarquer en Nouvelle-Calédonie. Plus beau, grâce notamment à une calandre particulièrement expressive, la gamme gagne aussi en finition, notamment. Les teintes s’assagissent mais le véhicule se démarque davantage par rapport au modèle précédent… Las…!

Il ne nous fut pas possible de réaliser un essai complet comme nous en avons l’habitude, et ce pour des raisons techniques. Nous serons donc peut-être en situation de revenir sur ce véhicule dans un avenir proche. Mais pour autant nous n’avons pas renoncé à vous présenter ce nouveau SUV. Le modèle qui nous fut confié est la version essence en boîte automatique, MPi 155 ch...

 

 

Moteur / Boîte de vitesses

Le moteur est un 2.0 litres essence de 155 ch, nous le savons. Une motorisation que l’on ne trouve pas sur tous les marchés. Suffisamment dynamique, et bénéficiant d’une cylindrée désormais presque considérée comme importante au regard de la propension à réduire les volumes, il se révélera à l’aise en toutes circonstances. Nous n’avons pas pu hélas laisse le tester fidèle à nos principes et à notre parcours type, mais ce moteur sans surprise permettra à tout à chacun de s’exprimer au quotidien.

Comportement routier

Difficile de laisser échapper une quelconque opinion relativement à ce chapitre. Au moins pouvons-nous dire qu’au fil de ce parcours, nous n’avons connu aucune contrainte. Il est à souligner toutefois que l’angle de braquage nous a paru court. Ce que peut constituer un atout à l’usage urbain et périurbain. Pour le reste, à voir...

Kia Sportage QL 4X4
Kia Sportage QL 4X4 Kia Sportage QL 4X4
Kia Sportage QL 4X4 Kia Sportage QL 4X4
Kia Sportage QL 4X4

Freinage

Il faudrait désormais chercher au fin fond du Caucase pour trouver un véhicule qui ne sache pas freiner. Alors bien sûr, il y a la manière et quels que soient les progrès accomplis et constatés, il existera évidemment toujours des freinages plus vertueux que d’autres. Ne serait-ce que dans la manière et l’art de communiquer à l’ayant-droit un sentiment de toute-puissance pour immobiliser son véhicule... En l’espèce, le nouveau Sportage se situe dans la moyenne haute, bien que nous n’ayons pu, pour affirmer plus catégoriquement cette impression, développer les tests habituels et propre à nos parcours éprouvés.

Habitabilité / Logeabilité

Les places avant sont naturellement généreuses. La position de conduite surélevée. Nous verrons plus en détails au chapitre du confort. À l’arrière, l’espace aux genoux s’établit naturellement en regard du gabarit du véhicule, tandis que le coffre, outre sa vastité, accueille une vraie roue de secours, en alliage de surcroît. Le bilan est naturellement positif, mais dans ce cas de figure, savoir un SUV de ce segment, on n’en attendait pas moins. Encore faut-il être à la hauteur des muscles que l’on arbore, et c’est ici le cas du nouveau Kia Sportage IV.

Confort

S’il ne nous a pas été loisible d’essayer le confort de ce véhicule sur le tronçon de route absolument innommable qui nous sert de faire valoir, il va sans dire que le nouveau SUV de Kia arbore toute la panoplie indispensable à l’honnête bourgeois pour se trouver en situation d’apprécier dans les meilleures conditions les routes Calédoniennes...

Ainsi, le conducteur tout comme son passager avant, profitent d’un espace conséquent mais aussi - et cela s’applique plus particulièrement au conducteur - d’un accoudoir judicieusement placé, qui permet de profiter d’une conduite décontractée, notamment en ville. Mais pas que… Les passagers arrière sauront appréciés cet espace déjà abordé, singulièrement aux genoux, mais aussi d’une banquette plane, à l’opposite de bien d’autres. Particulièrement les séants les plus généreux trouveront du bonheur à ces sièges non démarqués... Evidemment, le bilan est fatalement flatteur, à tout le moins sur le périple que constitua notre petit parcours.

Finition / Équipement

Très jolie présentation intérieure à bord de ce Sportage QL. Très sobre, mais élégante et de belle facture. Les plastiques ne souffrent pas la critique. Ils sont même amortis et leur toucher, à l’égal de leur aspect, valorise l’habitacle. Pas de fioritures, mais un ressenti d’agrément, bien que nous aurions apprécié davantage de nuances pour relever l’habitacle.

L’équipement d’origine de notre modèle, intermédiaire dans la gamme, comprend une climatisation régulée, 6 airbags, une caméra de recul, 4 roues motrices, l’allumage automatique des feux, un pack électrique complet, l’ABS, le contrôle de la trajectoire, l’assistance à la descente, l’aide au démarrage en côte, un mode sport et un mode économique, une 5è jante en alliage de secours, etc.

Notre avis

Beau et bien fait, serions-nous tentés de dire, le nouveau Sportage en jette, notamment grâce à une calandre typée, alvéolée, et un regard particulièrement expressif. Pour l’essentiel, ce nouvel opus d’un SUV bien connu sur le Territoire, devrait égayer le quotidien des amateurs du genre. A partir de 3 324 MF.

FICHE TECHNIQUE

  • MOTEUR : 4 cylindres en ligne, essence, 16S, DACT, 2.06l. 155 ch
  • TRANSMISSION : 6 vitesses automatiques + séquentiel - 4X4
  • POIDS (à vide) : env. 1585 kg
  • DIMENSIONS (hors tout) : l : 4,480 m / L : 1,890 m / h : 1,8555 m
  • RÉSERVOIR : 62 litres
  • CONSO MOYENNE (estimation Argus NC) : 7,5 et 8l/100 km
  • CONSO VILLE (estimation Argus NC) : env. 10l/100 km
  • CONSO ROUTE (estimation Argus NC) : env. 7l/100 km PRIX : 3 824 150 MF TTC (au 01.03.2017)
  • GARANTIE : 3 ans ou 100 000 km.
Note des utilisateurs: / 1
MauvaisTrès bien 
Consulter tous les articles de la rubrique Essais