Retour en accueil

Type
Marque
Modele

Type
Marque
Categorie
Mise en circulation

MITSUBISHI PAJERO SPORT

MITSUBISHI PAJERO SPORT

Le dévergondage pour étendard

Véhicule récent (2015), le Mazda CX-3, en dépit de ses dimensions, se base sur la “petite” Mazda 2, laquelle n’est plus importée à cette heure sur le Territoire. Le premier aspect, le premier sentiment qui saisit quand vous l’apercevez pour la première fois, c’est son aura, cet esthétique qui insuffle l’envie d’y mieux regarder. Dans sa livrée rouge avec ses jantes noires, le CX-3 est carrément accrocheur. Notre version d’essai, le modèle essence 2.0 litres 150 ch sans turbo, nous attendait bien sagement sur le bord du parking...

 

 

Moteur / Boîte de vitesses

Cette version 2.0 litres boîte auto fait parler la poudre. Étonnamment. Elle a tout d’un modèle sportif. En mode ordinaire, le tempérament est déjà très affirmé. En mode sport, ça déménage presque ! Les 150 ch sont bien là, et pas des rosses certes. La boîte automatique, qui dispose d’un authentique module séquentiel (semi-automatique), frise la perfection quand d’un coup de pouce sur le commutateur la configuration sport est mis en branle.

C’est étonnant. Du moins, ce le fut sur notre parcours type où, au relâché de la pédale suivi d’un freinage, un rapport tombe de suite, qui vous permet de rentrer dans le virage suivant avec un maximum de puissance. Étonnant combien ce SUV cravache, avec une détermination qui fera sourire de bonheur son ayant droit ! Certes, on se sent naître une vocation devant pareil déferlement inattendu. Le bloc monte jusqu’à 7 000 tr/mn en mode sport...

Résumons-nous : une vraie boîte séquentielle qu’il vous faudra gérer. Un module sport qui sublime un véhicule déjà véloce. Une boîte auto qui s’adapte parfaitement à votre mode de conduite en configuration sport. Un moteur très tonique qui vous emporte sans jamais faiblir. Et des détails dont on se félicite, à l’instar de cette pédale d’accélérateur à l’angle et au ressenti quasi parfaits. En substance, c’est la fête à la patate à bord, et personne n’y trouvera à redire.

18/20

Comportement routier

4 roues motrices permanentes. Le comportement routier du CX-3 est à la hauteur de ses performances. On relèvera, sans que cela ne pénalise le comportement, quelques retours de suspension dans le volant, que l’on ressent bien. Une direction, très précise, mais qui manque un peu de rigidité dans les enfilades rapides, cela dit pour ergoter. Mais avec pareille tonicité mécanique, on s’y croit, finalement.

17/20 (Note pondérée)

MAZDA CX-3 SKYACTIV HIGHGRADE MMITSUBISHI PAJERO SPORT
MITSUBISHI PAJERO SPORT MITSUBISHI PAJERO SPORT
MITSUBISHI PAJERO SPORT

Freinage

Efficace en toutes circonstances, relativement discret dans le fonctionnement (ABS), des feux de détresse qui s’allument en cas de situation d’urgence, le freinage du CX-3 se révèle convaincant et d’un usage rassurant.

17/20

Habitabilité / Logeabilité

Vaste à l’extérieur (4,27 m), le CX-3 l’est moins à l’intérieur. C’est du reste assez surprenant lorsqu’on ne s’y attend pas. Certes, les places avant sont généreuses et permettent de varier presque à l’infini les positionnements, mais avec un conducteur et un passager arrière de 1,85 m, les genoux touchent carrément le revers des sièges avant depuis la banquette arrière. Le coffre (pas de roue de secours), est également minimaliste en regard des dimensions. Bref ! Sans doute la pierre d’achoppement de ce véhicule si brillant jusque-là.

14/20

Confort

Le confort est très sensible. Mais pour une fois, c’est davantage l’excellence des sièges que la filtration des suspensions qui peut être mis en exergue. Outre l’aspect premium des places avant qui concourent à cette notion de confort, les sièges, nous l’avons dit, du moins ceux testés à l’avant, sont littéralement douillets. La filtration est correcte, mais n’excelle pas comme on le peut constater parfois. Somme toute, le bilan est évidemment positif…

16/20

Finition / Équipement

La finition est dans les tonalités habituelles de la gamme, mais on regrettera la disparité de la qualité des plastiques. Cossu sur le haut, bien moins rutilant dans le prolongement de la console centrale, par exemple. L’équipement de notre modèle d’essai comprenait une climatisation régulée, l’entrée sans clef, un régulateur de vitesse, un écran tactile 7”, 6 airbags, l’ABS, l’aide au freinage d’urgence, un détecteur de pluie, 4 jantes en alliage bicolores, la sellerie Recaro en cuir, l’affichage tête haute, un système audio Bose, etc.

16/20

Notre avis

Beau, doué de vertus dynamiques réellement très relevées pour sa catégorie, ludique, bourré d’agrément, le CX-3 serait quasiment parfait s’il était un tantinet plus habitable. Pour le reste, ce SUV surprend par son caractère dynamique et sa vélocité, ainsi que l’agrément qu’il suscite à son volant. Réellement bluffant...

ON AIME

Moteur/boîte auto au top !
Comportement routier
Look
Plaisir de conduite omniprésent
Distribution par chaîne
Fabriqué au Japon

ON AIME MOINS

Habitabilité / Logeabilité
Qualité plastique ondoyante
Pas de roue de secours

FICHE TECHNIQUE

  • MOTEUR : : 4 cylindres 1 998 cm3, 16s, 150 ch à 6 000 tr/mn
  • COUPLE : 204 Nm à 2 800 tr/mn
  • TRANSMISSION : Boîte automatique à 6 rapports + séquentiel
  • POIDS (à vide) : env. 1 265 kg
  • DIMENSIONS (hors tout) : L 4,275 m - l 1,765 m - H 1,535 m
  • RÉSERVOIR : 44 litres
  • CONSO MOYENNE (constructeur) : 6.3 l /100 km env.
  • CONSO URBAINE : 7,8 l /100 km env
  • CONSO EXTRA URBAINE : 5,5l /100 km env
  • PRIX : 3 995 MF TTC (au 01.04.2017)
  • GARANTIE : 2 ans ou 60 000 km, au premier terme échu
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 
Consulter tous les articles de la rubrique Essais