Retour en accueil

Type
Marque
Modele

Type
Marque
Categorie
Mise en circulation

MERCEDES GLA 200 URBAN

MERCEDES GLA 200 URBAN

Le GLA prend de la hauteur !

Le GLA, issue de la plateforme Classe A, s’en distingue désormais de façon un peu plus marquée. Ce nouveau modèle que nous eûmes l’heur d’essayer arbore désormais une silhouette moins ramassée. Et pour cause ! Le nouveau GLA est rehaussé de 3 cm par rapport à sa devancière grâce singulièrement à un travail opéré sur les trains roulants. C’est autant de garde au sol gagnée sans préjudice d’une allure plus guerrière qui cadre au plus près des aspirations des conducteurs calédoniens. On distinguera également une nouvelle calandre ajourée et une épure remaniée des feux arrière. Ce véhicule a fait l’objet par ailleurs d’une présentation très originale dont vous trouverez le détail dans nos pages Infos d’ici...

 

 

Moteur / Boîte de vitesses

Il s’agit ici d’un 1.6 turbo de 156 ch. Pour le résumer, un moteur allègre, plutôt tonique, qui satisfera les tenants d’une conduite rapide. Mais une conduite linéaire, toutefois. On peut singulièrement bonifier ce bouilleur, grâce notamment au travail de la boîte de vitesses automatique, en choisissant la cartographie Sport (accessible depuis un simple bouton à pressions successives sur le front de la planche de bord). Ce que nous avons fait. Pourquoi s’en priver, n’est-ce pas... ?

Dès lors les accélérations sont plus courtes, enfin les rapports surtout, car les accélérations, elles, gagnent surtout en vivacité. Les rapports inférieurs sont le plus souvent conservés en toutes situations (donc un frein moteur devenu efficace), et l’ensemble du comportement du véhicule (nous le verrons au chapitre suivant) s’amende sensiblement en tout état de cause. Si vous voulez profiter d’un peu de verdeur mécanique, c’est le choix qui s’impose inévitablement.

La boîte 7G-Tronic est excellente en comportement dynamique, du moins en mode cartographie Sport. Une petite lenteur observée néanmoins dans le passage des rapports, lenteur éminemment relative. La commande de sélection se trouve du reste derrière le volant et se résume à un commodo de marche avant (Drive 7) et arrière, pour synthétiser. L’accès au frein de parking est direct : il suffit d’appuyer sur le bouton pressoir de l’extrémité du commodo, quel que soit le rapport engagé.

L’ensemble est plaisant et permet de rouler dans un agrément à conjuguer au quotidien. En résumé: un bon moteur, globalement linéaire, disponible très bas à l’instar des moteurs récents à suralimentation, accrocheur en réglant la cartographie sur le mode Sport, et une boîte automatique efficace, un tantinet lente dans le passage des rapports supérieurs, mais non prise en défaut au fil de cet essai s’agissant de sa gestion des vitesses en usage quotidien ou soutenu. 16/20 (Note pondérée à la baisse compte tenu du niveau de gamme).

16/20

(Note pondérée à la baisse compte tenu du niveau de gamme).

Comportement routier

Là encore, il y a deux modèles, si tant est que vous preniez la peine de basculer sur la cartographie Sport. Alors vous franchissez le rubicon, la frontière qui sépare un comportement routier serein d’une posture mécanique plus belliqueuse.

La direction durcit, les suspensions paraissent moins souples, les rapports s’écourtent, et positivement la voiture passe bien. Par rapport au précédent modèle, le véhicule semble avoir perdu un peu en agilité ce qu’elle a gagné en universalité du fait de sa garde au sol améliorée, mais c’est plus une impression qu’une certitude. En tout cas, les appuis sont toujours aussi francs et la voiture d’une stabilité ferroviaire même sur route dégradée.

16/20

MERCEDES GLA 200 URBAN MERCEDES GLA 200 URBAN
MERCEDES GLA 200 URBAN MERCEDES GLA 200 URBAN
MERCEDES GLA 200 URBAN MERCEDES GLA 200 URBAN
MERCEDES GLA 200 URBAN MERCEDES GLA 200 URBAN
MERCEDES GLA 200 URBAN

Freinage

Un bon feeling. Pas de temps mort, l’attaque est instantanée, pas de course morte (personnellement, nous préférons), et le dosage reste aisée et se commande à l’identique. L’ABS, loin d’être intrusif, offre une réponse modérée dans le retour à la pédale, mais efficace en revanche dans la réalisation.

17/20

Habitabilité / Logeabilité

Sur ce nouveau modèle, la garde au toit est parfaite, ou me suis-je tassé avec le temps…? Il paraît que ça arrive. Sur le précédent, nous avions relevé une justesse. Le modèle d’alors était équipé d’un toit ouvrant et son mécanisme, ceci expliquant peut-être cela. Les places arrière sont suffisamment généreuses, avec une marge de sécurité aux genoux lorsque deux adultes d’1,85 m prennent place à bord l’un derrière l’autre. Le coffre est particulièrement rationalisé et vaste. Le seuil de chargement, si l’on veut ergoter, est un peu au-dessus de la normale. Pas de roue de secours, mais des pneumatiques qui permettent de rouler même dégonflés.

17/20

Notre avis

Une belle voiture, désormais plus typée, plus SUV, même si elle reste crossover. Un véhicule multi-segments aux contours résolument harmonieux. Ce GLA ne date pas l’ancienne version, il ne la rénove pas, il la peaufine... Résolument beau (cette ligne tendue et compacte tout à la fois est une authentique réussite), le nouveau GLA est aussi plus homogène que le précédent. Normal que ça avance... En tout cas, une très belle voiture, très classe, véritablement valorisante pour son titulaire. Une Mercedes, en somme. Et il faut bien reconnaître que les dernières Mercedes ont des dessins qui font plaisir aux yeux...

ON AIME

Moteur/boîte agréables
Plus haute, plus universelle en NC
Ligne générale réussie
Réglages sièges intelligents !
Voiture homogène qui pose son conducteur

ON AIME MOINS

Des détails : certains plastiques auraient mérité davantage de profondeur, quelques chevaux de plus à notre goût

FICHE TECHNIQUE

MOTEUR : 4 cylindres en ligne. inj. directe et turbo. 1 595 cm3. 156 ch à 5 300 tr/mn COUPLE : 250 Nm à 1 250 tr/mn

  • TRANSMISSION : boîte auto/séquentielle à 7 rapports
  • POIDS (à vide) : 1 435 kg
  • DIMENSIONS (hors tout) : L 4,42 m - l 1,80 m - H 1,52 m
  • RÉSERVOIR : 50 litres
  • CONSO MOYENNE (constructeur) : 5,8 l / 100 km
  • CONSO VILLE (constructeur) : 7,7 l / 100 km
  • CONSO ROUTE (constructeur) : 4.7 l / 100 km
  • PRIX : 5 732 673 F (hors éco-participation et CG) au 01/10/17
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 
Consulter tous les articles de la rubrique Essais