Retour en accueil

Type
Marque
Modele

Type
Marque
Categorie
Mise en circulation

Essai Ford Focus RS Ken Block

dsc_1307ptNous avons eu le plaisir d'essayer en exclusivité cette Ford Focus RS Ken Block, une Focus RS de série avec un kit déco spécifique qui la rend comment dire... très maquillée. Et la Focus RS, c'est la traction la plus puissante du marché : 305 ch ! Inutile de préciser que nous ne sommes pas passés inaperçus à son bord ! En tout cas, c'est à deux que nous réalisâmes cet essai et il fallait bien ça !


dsc_1318pt dsc_1308pt
dsc_1319pt dsc_1384pt

moteur

Voilà un moteur plein de caractère, et on va essayer de faire court pour en parler car il va sans dire qu’il y a plus à dire sur lui que sur certains autres. C'est une motorisation vivante qui inspire moult respect. Sans doute parce qu'elle se comporte un peu comme une grosse cylindrée sport. Ford a assurément travaillé tous les aspects de ce 2.5 Duratec 5 cylindres de 305 ch (avec turbo Borg Warner K16 avec échangeurs air/air de 1,4 bar). La musicalité d'abord. Si à l'intérieur, vous avez le sentiment de conduire une voiture de sport, à l'extérieur, vous avez presque le sentiment d’entendre passer une WRC. Bluffant ! Et magnifique ! Ça sent la puissance, le muscle, le sport mécanique dispo de série. Surtout avec cette livrée de bête de course. Sans témoigner de faiblesses trop sensibles à bas régime compte tenu d'un couple maxi exploitable dès 2 400 tr/mn, ce moteur se libère véritablement que franchi le cap des 3 000 tr/mn, voire 3 500 tr/mn et jusqu'à 7 000 tr/mn où il finit par rupter.

La sensation de poussée est très sensible, d'autant que loin d'être aseptisée, la Focus RS vous fait ressentir tous les détails et les spécificités de la route, au sens sportif du terme. De surcroît, les accélérations ne sont pas trop courtes et l'on n'est pas tenu de passer immédiatement le rapport supérieur, a l'instar de certaines autres sportives. Ici la poussée est durable et ainsi plus exploitable dans le cadre d'un usage quotidien ou d'une conduite plus contrôlée entre 2 virages serrés, notamment sur les petites routes. Si la Focus RS s'exprime mieux à moyen et haut régimes, elle ne manque pas pour autant de couple – nous l'avons dit - et la motricité de son train avant est souvent mise à rude épreuve. Nous y reviendrons dans le chapitre suivant.

Non contente d'offrir des prestations véritablement sportives, la Focus RS y met la manière : le comportement mécanique pétulant, qui se traduit par des sons rauques et des reprises de régimes sur le passage des rapports assez brutales, ravira les spécialistes du genre. La boîte de vitesses 6, entièrement manuelle, bénéficie d'un guidage très précis et d'un étagement au diapason. Même l'embrayage est d'une progressivité remarquable. Mécanique sportive, mais indéniablement civilisée. 18/20

stabilite2

Plusieurs modes de conduite sont sélectionnables à bord de la Focus RS. La nôtre était paramétrée sur le mode Sport, bien évidemment. Là encore, les sensations de conduite sont intenses. Le train avant a parfois du mal à contenir la puissance en cas d'accélération brutale, mais c'est un peu la spécificité des tractions. En tout état de cause, la Focus RS est sensitive, c'est du pilotage dès que le rythme s'intensifie sur route mal carrossée, comme nous en trouvons souvent ici. Il faut bien la tenir, mais le plaisir est tout bonnement intense ! Enfin, c'est notre point de vue, c'est notre goût. C'est le style traction avant avec une boulette pas possible au regard de cette configuration. 17/20

photo_-_aurelien_vialattept dsc_1388pt

freinage

Beaucoup de progressivité dans le freinage de la RS, mais une efficacité redoutable tout au bout de cette progressivité. Le mordant n'est pas absent pour autant, mais le dosage est parfait. Un freinage efficace du reste en conduite sportive. 17/20

Habitabilité/Logeabilité :

Finalement, en dépit de son cachet très sportif, la Focus RS est plutôt habitable. Son gros point noir résulte de son accès aux places arrière, pas vraiment aisé lorsqu'on est grand. Abstraction faite de cette carence, l'avant conviendra à tous, y compris pour la position de conduite. L'arrière, selon configuration ordinaire : conducteur et passager de 1,85 m, permettra à la plupart de sentir à l'aise, mais peut-être pas aux plus grands (voir photo). Quant au coffre, il fait plus que bien compte tenu du cachet sportif de la voiture, grâce à un volume parfaitement exploitable de 395 dm3. Le bilan, sans faire époque et attendu le genre, reste globalement acceptable. 15/20.

confort

dsc_1313pt Bon. Sans doute chacun d'entre nous s'attend à une descente aux enfers ici. Évidemment, ce n'est pas sur ce thème que la Focus RS Ken Block obtiendra sa meilleure note. Tant s'en faut ! Configurée en mode sport, elle apparaît comme assez ferme de suspension, un peu tape-cul, mais enfin la clientèle de ce genre de voiture s'en accommodera fort bien ! On appréciera autrement la position de conduite et le volumineux espace avant, tout entier dédié à votre passion. 14/20

La finition est correcte et les plastiques, amortis sur la planche de bord, se révèlent de bonne facture. L'ensemble fait de toute façon très cossu et, par-delà le sport, la RS reste une jolie bourgeoise compacte. Sauf qu'ici c'est la ''Sport Touch'' qui l'emporte. Plus dans l'esprit que dans la lettre. Mais les sièges recaro donnent de suite le tempo ! Côté équipement, on trouvera de série les phares bi-xénon, la climatisation bi-zone, un ordinateur de bord, l'allumage automatique des feux, un pack électrique complet, l'ABS, les sièges Recaro, des jantes en alliage spécifique 19'' (235/35R19), le kit déco Ken Block (livré de série mais posé par l'importateur), le démarrage et l'extinction moteur par bouton poussoir sans clef, etc. 16/20

notre_avis

Si vous aimez une voiture qui se pilote autant qu'elle peut se conduire, un moteur qui rugit ou aboie selon les pressions que vous exercerez sur la pédale d'accélérateur, si vous aimez tenir un volant et guider une voiture au milieu d'un maelström de sensations qui vous titillent plaisamment la chair comme l'esprit et exalte votre sens de la trajectoire et du placement, si vous savez conserver la tête froide et considérer que la route n'est point l'antichambre du championnat WRC, alors la Ford Focus RS est faite pour vous. C'est indubitablement une voiture passion, une Gti puissance 10, car l'efficacité et le plein de sensations sont au rendez-vous, et elle fera de vous un automobiliste heureux. Mais attention : votre permis sera en sursis à chaque tour de roue. On vous aura prévenu et c'est le prix à payer pour une voiture réellement SPORTIVE...



  • 5 cylindres en ligne,turbo, 20s, 2 522 cm3. 305 ch à 6 500 tr/min (rupteurs aux régimes maxi : 7 050 tr/mn). Couple 440 Nm à 2.300 tr/min.
  • TRANSMISSION : boîte manuelle à 6 rapports. Traction.
  • POIDS : 1 467 kg.
  • DIMENSIONS (hors tout) : L 4,40 m - l 1,84 m- H 1,49 m
  • CONSO MOYENNE :9,4 l/100 km
  • RÉSERVOIR : 62 litres
  • GARANTIE : 3 ans / 60.000 km
  • Tarif (au 01.11.2011) : 5.290 MF
  • Senstations de conduite
  • Moteur très attachant
  • Musicalité de ce même moteur
  • Look d'enfer
  • Authentique sportive
  • Agrément complet
  • Accès places arrières
  • Kit réparation crevaison
  • Look excessif dans cette livrée?
Note des utilisateurs: / 1
MauvaisTrès bien 
Consulter tous les articles de la rubrique Essais