Retour en accueil

Type
Marque
Modele

Type
Marque
Categorie
Mise en circulation

CLIMATISATION : nos astuces et conseils pour bien l’utiliser !

Alors qu’un grand nombre de véhicules sont désormais climatisés en Métropole, il n’y en a plus un seul qui ne l’est plus en Nouvelle-Calédonie où l’air conditionné existe depuis toujours. Conditionneur de notre bien-être en plein été, son usage répond cependant à des règles qui ne sont plus guère observées de notre époque. Reste qu’entre la théorie et la pratique, il y a la chaleur et le souhait éperdu, voire jusqu’au-boutiste, de chacun de faire chuter la température d’un habitacle qui atteint sans coup férir les 40°C en plein été calédonien. Bonne ou mauvaise idée, utile ou inutile, manuelle ou régulée, nous faisons le tour de la problématique climatisation sous notre format préféré depuis toujours : la question légitime que se pose le quidam, la réponse fondée que propose l’éminent expert, savoir (et pourquoi pas !) votre auguste serviteur

dossier-clim-gr

Clim ancienne : Une climatisation encore en fonction, mais de plus en plus rare. Elle présente pourtant l’avantage d’un recyclage de l’air fiable. Ce qui est loin d’être toujours le cas des dernières climatisations digitales. Le bouton du circuit fermé se désactive fréquemment tout seul (ou il faut constamment appuyer dessus après chaque arrêt), et vous sentez soudainement de bonnes effluves à particules de mazout pénétrer dans l’habitacle pour vous le rappeler. Le top ! La modernité n’a pas que du bon quand sa maîtrise est aléatoire.

Comment fonctionne votre climatisation automobile ?

Tout comme votre réfrigérateur (frigidaire qu’on disait avant, et toujours du reste ! Frigidaire étant à l’époque une marque du constructeur automobile General Motors). Un fluide frigorigène traverse un circuit filtré pour ventiler un air frais dans l’habitacle de votre véhicule. Point (et de façon schématique).

L'air conditioné dans la voiture fait-il grimper la consommation ?

Inéluctablement. Faut pas rêver, on n’obtient pas un tel confort sans une source d’énergie quantifiable. On considère généralement le maximum comme pouvant aller jusqu’à un chiffre voisin de 20% de surconsommation. Il s’agit là d’un maximum généralement observé. Il existe cependant des règles qui permettent d’en limiter l’impact. Par exemple, celle qui consiste à éviter un trop important écart entre la température extérieure et celle souhaitée dans l’habitacle. Mais on connaît tous notre réflexe à notre arrivée dans la voiture : clim à fond !

Faut-il mettre la clim' de suite à l'arrivée dans la voiture ?

Nous allons ici vous donner un conseil théorique que nous ne respectons jamais. Faut-il l’ignorer pour autant ? À vous d’en juger. Il est unanimement recommandé par tous les professionnels que nous avons pu lire ou consulter d’aérer généreusement la voiture lors d’un retour au sein d’un habitacle surchauffé. Généralement, en Nouvelle-Calédonie, la chaleur est telle et si prégnante, finalement, qu’une embardée de celsius incite chacun à ouvrir et à mettre la climatisation à fond, ne serait-ce que pour bénéficier du courant d’air frais qui pulse depuis les ouïes de ventilation. Pourtant la pratique légitime consisterait à ouvrir les vitres et à laisser naturellement l’air extérieur chasser la suffocation confinée de l’habitacle. Vous êtes prévenus.

dossier-clim-1

Clim bi-zone : La climatisation bi-zone et les deux boutons d’individualisation de la température au sein d’un même habitacle.

Ouvrir ses vitres = consommation accrue ?

Toute faute d’aérodynamisme est un péché énergétique. Ou l’inverse, car ça fonctionne dans les deux sens. Autrement dit, foin de désigner la climatisation comme coupable présomptive d’une envolée de la consommation. Le simple fait de baisser ses vitres fera de vous un serial killer énergétique. Pour ce faire, certaines conditions doivent toutefois être réunies... En l’espèce, rouler à vitesse constante et relativement soutenue. Mais dans le pire des cas, ce maelstrom aérodynamique peut générer une surconsommation égale à l’emploi de la climatisation. Voire la dépasser. Mais en ville, vous n’y verrez évidemment pas de différence.

Climatisation manuelle ou régulée ? Bi ou Tri-zone ?

Bien évidemment, la climatisation régulée (ou baptisée faussement automatique) est sans conteste le must. Elle permet de déterminer au degré près la température prévalant à bord. La climatisation classique, appelée aussi climatisation manuelle, propulse dans l’habitacle un air réfrigérant destiné à combattre la chaleur. Sans coordination. Cette dernière version est celle que nous avons connue durant fort longtemps avant que la climatisation régulée, à thermostat, sur le modèle des “spilt system” domestiques, vienne progressivement la détrôner. Bi ou tri-zone, un peu comme les rasoirs à deux ou trois lames (et maintenant à cinq lames au prix d’une once d’or), est censé apporter un confort individualisé de température dans l’habitacle selon votre emplacement, conducteur et passager pour la bi-zone, conducteur, passager avant et arrière pour la tri-zone. Dans la pratique, si le flux individuel est parfaitement individualisé, difficile dans l’exiguïté de l’habitacle de déterminer véritablement des températures différenciées. D’expérience, un argument plus commercial que d’un réel et sensible mieux-être.

La façon la moins enrhumante d'utiliser votre climatisation à bord

Là encore la logique l’emporte. Mais elle est souvent terrassée par les faits et les contraintes estivales en Nouvelle-Calédonie. En théorie, pour conjurer le rhume de la climatisation, tapi en tapinois au revers de courses en ville, il faudrait - je dis bien il faudrait - ne pas excéder, s’il fallait donner un ordre de grandeur, 5°C d’écart entre la température extérieure et la température intérieure de l’habitacle pour un minimum de 26°C (source : ADEME). Tout le monde sait bien qu’il est bien rare que la pluralité d’entre nous en agissent ainsi… Ce serait pourtant salvateur. Au moins, et ça tombe sous le sens, les buses de ventilation seront dirigées sur le corps et les jambes, pas au-dessus de la poitrine, par exemple. Tous ces conseils s’appliquent avec encore davantage d’acuité s’agissant d’un bébé séjournant à l’arrière de la voiture. La climatisation lui apportera le bien-être et le confort dont il a besoin si elle est employée avec beaucoup de raison.

Faut-il faire tourner sa clim' en saison fraîche ?

Oui, c’est vivement conseillé de la faire périodiquement fonctionner (tout comme à la maison). Il n’y aura aucune difficulté à cela, le désembuage (selon météo et votre heure de départ), le cas échéant, en sera amélioré. Outre qu’il s’avère souhaitable de faire fonctionner régulièrement toute mécanique, les joints du système de réfrigération s’en porteront bien mieux.

Le coût d'une recharge

Nous ne sommes guère théoriciens au sein de notre rédaction et nous ne vous préconiserons pas ce que vous ne ferez jamais et qu’un grand nombre de nos confrères s’emploient à recopier de dossier en dossier. Parlons d’une recharge simple. Certaines promos pointent 5 500 F pour les moins chères. Sachez par ailleurs que le filtre d’habitacle viendra à supplément et que certains sont si mal placés et si peu accessibles qu’ils peuvent faire l’objet d’une surfacturation somme toute légitime

dossier-clim-2

Top Clim : Le nec plus ultra. L’air conditionné piloté par un logiciel. Faut juste le maîtriser...

CONCLUSION

Il en est des climatisations comme de toute chose. Certaines sont mieux conçues que d’autres, résistent plus longtemps sans entretien, et continuent de fonctionner quasi normalement après plusieurs années d’usage sans entretien. Ça c’est la version «Youpi, j’ai du bol !…» Dans la réalité la plus commune, c’est bien souvent que les mécaniques démunies d’entretien finissent par rendre les armes prématurément. Abstraction faite de cet aspect technique, l’air conditionné est un atout majeur dans votre véhicule. Sachez en profiter dans les limites subordonnées à votre santé et préserver ce capital revente incontournable. À le bien prendre, la climatisation est un module de confort, de sécurité à l’occasion et devrait faire l’objet de la même attention que les autres éléments mécaniques de votre véhicule.

Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 
Consulter tous les articles de la rubrique Dossiers